Time Travel Research Center © 1998 Cetin BAL - GSM:+90  05366063183 - Turkey / Denizli 

LA PORTE DES ETOILES

Tout commence en 1922, sur le plateau de Guizeh en Egypte. Lors de fouilles archéologiques, l'équipe d'un riche mécène américain, le professeur Langford, découvre, enfouie sous une dalle de pierre, de conception étrange : la Porte des Etoiles.

Ignorant tout de sa fonction, le professeur la rapporte aux Etats-Unis, où il s'associe au gouvernement afin de percer le mystère qui entoure l'étrange anneau...

Son fonctionnement :

La porte doit accéder aux champs sub-spatiaux afin de créer le vortex qui la reliera à une autre porte. La partie visible du vortex ressemble à une flaque d'eau scintillante, dont il a d'ailleurs un toucher assez proche. C'est en fait un mirage... constitué par les particules quantiques formant ce vortex. Le vortex ne peut rester ouvert que pendant une durée de 38 minutes. Cela est dû au fait que la porte ne reçoit plus assez d'énergie de la part du DHD pour stabiliser le vortex. Mais lorsqu'il y a un apport en énergie extérieur, comme sur la planète d'eau ou sur la planète au trou noir, le vortex pourra se maintenir beaucoup plus longtemps. Lorsqu'un objet s'avance à proximité du vortex, il y a "destructuration moléculaire".

Cela vient du fait qu'en empruntant le vortex, chaque molécule de cet objet sera transformée en énergie par la porte, afin de rendre possible son transfert. Cette "copie" de l'individu est appelée "schéma énergétique". La porte d'origine envoie ce schéma énergétique à la porte d'arrivée qui va se charger de le convertir en molécules, et donc de recréer l'objet à la sortie. Pour les portes comportant un DHD : Tant que de la matière voyagera à travers la porte, celle-ci ne se fermera pas, elle s'efforcera de pomper de l'énergie afin de stabiliser le vortex. Aussi, il apparaîtrait que la porte traite les ondes radio comme de la matière, ce qui expliquerait pourquoi la porte ne se ferme pas lorsque les quipes SG communiquent avec le SGC. Pour les portes sans DHD, il faut les fermer soi-même, en coupant le jus tout simplement.

Autres caractéristiques du fonctionnement :

Précisions sur les schémas d'énergie :

La porte possède une zone de "mémoire-tampon", qui emmagasine les schémas d'énergie reçus, et qui les efface après les avoir recrées.

 

7, 8 ou... 9 chevrons ?

Le principe de localisation tridimensionnel requiert 7 points dans l'espace, alors pourquoi 8 ou 9 points ?? Le 8è chevron est utilisé pour se rendre sur des planètes très lointaines, situées hors de notre "zone". Il agit donc comme un indicatif de changement de zone, qui introduit de nouvelles données pour recalculer l'endroit où se trouve la planète loitaine. Ce fut le cas d'Othalla, planète des Asgard, dans "La 5è Race". Le 9è chevron a encore des propriétés inconnues. Peut-être sert-il aussi d'indicatif, ce qui laisserait présager qu'il existe encore et encore plus de portes ? ? ? Dieu... heu les Anciens seuls savent.

2 portes ...

Il se peut qu'il y ait 2 portes sur la même planète, avec toujours un porte "dominante". Parfois, lorsque la porte 1 reçoit trop d'énergie, la connexion sera coupée et la porte 2 prendra le relais, servant de "déchargeur". Les 2 portes ont les mêmes coordonnées (Les 6 premiers symboles), mais pas le même symbole d'origine (le triangle surmonté d'un rond pour la porte égyptienne, le rond surmonté d'une ligne pour la porte Antarctique). Si l'une des 2 portes venait à être enterrée, la seconde porte prendrait pleinement sa place de dominante. Ce fut le cas sur Terre, lorsque la porte Egyptienne fut enfouie, on utilisa la Porte Antarctique (voilà pourquoi on trouve des peuplades nées bien après l'Egypte ancienne, comme les Chrétiens de P9X-3971... Dieu serait-il un Alien, et aurait-il emmené ses fidèles sur une autre planète ?). On peut utiliser la 2è porte à part pour aller à un autre endroit. Par contre si l'on veut rentrer vers la 2è porte, il faut le faire pendant que la 1è porte est occupée. Sachant qu'on ne peut joindre une porte occupée, on sera forcément aiguillé sur la 2è porte (ou au pire, sur une autre planète se trouvant dans l'axe de la planète où se trouve la porte, car toute cette énergie produite doit obligatoirement être déchargée quelque part ! compris???). NB : Afin que la porte du SGC reste la dominante, les Russes doivent débrancher leur DHD.

De l'énergie pour fonctionner :

La porte agit comme un supra-conducteur géant, qui est capable d'engranger une grande quantité d'énergie nécessaire à son fonctionnement. En branchant de l'électricité dessus (la foudre sur la planète d'Ernest, ou bien les 3 camions dans "1969"), ou une autre source d'énergie (comme le fait la tueuse de mondes dans "Perpétuité"), la porte stockera cette énergie pour un usage ultérieur. Mais il faudra manoeuvrer la porte manuellement. Si on a un DHD, la Porte en tirera son énergie et la stockera aussi. Donc si on débranche le DHD et que l'on manoeuvre la porte manuellement, il n'y aura aucun problème.

Des portes dans l'espace ...

On peut placer une porte dans un vaisseau spatial, mais il faut absolument que ce vaisseau spatial soit assez près de la planète, afin que le point d'origine soit valable. Aussi, il apparaîtrait que la Porte ait absolument besoin de conditions uniquement créées par une planète ou une lune, comme un champ de gravité, ou la proximité d'une masse importante...

Sens interdit !!

Dans un vortex, seule la matière voyage à sens-unique. Par contre, certaines ondes comme les ondes radio peuvent voyager à double-sens. Si par exemple vous venez d'arriver sur P3X-922 et que vous désirez rentrer sur Terre, vous ne pourrez faire demi-tour dans le vortex encore ouvert. Vous devrez attendre que le contact soit coupé, et alors vous pourrez rentrer sur Terre en composant l'adresse.

Actuellement sur Terre (saison 6) :

La Porte Alpha a été rendue au SGC par les Russes, car la Porte Bêta à été détruite par Anubis. Le DHD Alpha a été détruit par une surtension lors de l'épisode "48 heures" (saison 5), et à ce jour, il n'y a aucune trace du DHD Bêta (il est probable qu'il soit dans la zone 51).

Le DHD :

Le DHDest l'appareil qui permet d'entrer les symboles. Il est composé de tous les symboles des constellations et du symbole de la planète où il est situé. L'enclenchement d'une séquence se fait par pression sur la touche correspondante au symbole voulu, puis, une fois les 7 symboles entrés, on appuie au centre afin d'ouvrir le Vortex.

Sur la Porte, l'espèce de liquide, n'est qu'une illusion d'optique et est du au passage ouvert par le vortex, qui provoque une rupture dans l'espace temps.

   
 
 
 

Avec un DHD, la roue centrale de la porte ne tournera pas en entrant une adresse, le chevron validateur (celui est en haut) ne bouge pas, et la porte n'a pas besoin d'être alimentée en énergie. Il faut environ une dizaine de secondes. Sans DHD, il faut absolument alimenter la porte en énergie, et comme on entre les coordonnées manuellement il faut faire tourner la roue centrale... On place chaque symbole au tour à tour sous le chevron validateur (celui situé à 12h), celui-ci s'allumera durant un bref instant pour chaque symbole, et allumera le chevron correspondant au symbole entré (vous avez compris ?). Et là il faut environ 1 minute et 15 secondes montre en main pour entrer les 7 symboles dans le cas du SGC. Si on doit faire ça à la main (comme sur le vaisseau de Thor), ça prendra encore plus de temps... De plus, le fait de ne pas utiliser de DHD fait que la porte ne dispose pas de tous les protocoles nécessaires pour bien fonctionner. En clair, il manque plein d'éléments au "programme" de la porte... c'est comme si vous utilisiez un joystick à la place d'une souris sur votre PC (ça remplace la souris, mais une souris c'est beaucoup mieux). C'est pour cela que Teal'c n'est pas réapparu dans l'épisode "48 heures".

Connexion entre les portes :

Au fur et à mesure que la porte valide les symboles, il y a connexion avec l'autre porte. Les chevrons de la porte de destination s'allument, tout comme ceux de la porte d'origine. Lorsque le 7è symbole est validé, il se forme un vortex entre les 2 portes, auquel les anglophones ont donné le nom de Wormhole (Trou de ver). Ce sont les neutrinos transmutés en énergie qui ont permis de créer un tel vortex. Le 7è symbole ne sera pas validé si :

-Les coordonnées sont incorrectes (il y a des millions de combinaisons possibles !!!).

-Si la porte de la planète de destination est "enterrée" ou "scellée".

-Si on "bouche" la porte avec de la matière très dense comme de la pierre (voir le Film), la porte ne pourra s'ouvrir étant donné que le vortex n'aura pas de place pour se former. Plus précisément, les molécules des objets ou personnes tentant de passer la porte ne pourraient être recrées.

UN PEU DE THÉORIE...

D'après de très sérieuses études, on pourrait "plier" la structure de l'Univers afin de nous rendre à des endroits très éloignés. Prenons l'exemple de Vega. Etant située à 26 années-lumière de nous, il faudrait 26 années pour nous y rendre, en voyageant à la vitesse de la lumière, soit 300 000 km/s. Ce qui est bien entendu hors de notre portée technologiquement.

>> En créant un vortex, on pourrait "plier" la structure de l'Univers, et rapprocher Vega de notre planète. En supposant qu'un vortex nous fasse voyager à la vitesse de la lumière, cela ne prendrait que quelques secondes pour nous rendre vers Vega !!!

>> Pour les voyages dans l'espace, on pourrait manipuler l'espace-temps et créer une "double-courbure", afin de dilater l'espace se situant derrière un vaisseau, et de rétrécir l'espace se situant devant le vaisseau. Le vaisseau serait alors instantanément transporté à des distances énormes en un rien de temps, sans subir le phénomène de "dilatation du temps" (comme dans La Planète des Singes). De plus : les lois de la physique interdisent à toute particule ayant une masse d'atteindre la vitesse de la lumière (contrairement aux photons, dénués de masse). Rien ne peut dépasser la vitesse de la lumière, a dit un jour Einstein. Enfin sauf les tachyons, mais je ne m'étendrai pas sur le sujet. Il nous serait impossible de créer un vortex avec nos moyens technologiques actuels, ou encore moins de nous téléporter... un être humain ça fait quand même 1028 atomes à transformer en énergie (dans le cas de la Porte des Etoiles), ce que seule une technologie extraterrestre, conçue par des êtres ayant franchi les interdits de la physique, serait capable de faire.

Ouverture du vortex :

A l'ouverture de la porte, une espèce d'énorme flaque d'eau surgit de l'anneau, ça sert plus à faire beau qu'autre chose, mais ça devrait servir à stabiliser le vortex.

Composition d'une adresse 7 symboles :

Pour composer une adresse, mis à part bien entendu une porte et enventuellement un DHD, il faut connaître les 6 symboles de la planète de destination, plus le symbole de la porte d'origine (le 7è symbole). Pourquoi 7 symboles ? Pour répérer un point dans un espace tridimensionnel, il faut 6 points (les 6 faces d'un cube), et pour déterminer le trajet à faire pour s'y rendre, il faut un 7è point : l'origine.

La saisie des coordonnées :

On les entre sur le DHD, en appuyant sur les symboles, puis on valide en pressant le gros bouton rouge.

Ou si on n'a pas de DHD sous la main, on a le choix entre :

-Tourner la roue centrale à la main, en utilisant un réacteur à naquada ou tout autre chose ayant assez de jus pour alimenter la porte en énergie (comme sur la planète d'Ernest).

-Utiliser un objet pouvant activer la porte, comme le font Thor, Shifu (et Oma Desala) ou la vieille Cassandra. Et peut-être même Apophis (comment est-il reparti dans le 1er épisode de la série ?).

- Utiliser un programme qui manoeuvrera la porte. C'est le cas du SGC.

  Yasal Uyarý: !!


Hiçbir yazý/ resim  izinsiz olarak kullanýlamaz!!  Telif haklarý uyarýnca bu bir suçtur..! Tüm haklarý  Çetin BAL' a aittir.

Kaynak gösterilmek þartýyla  siteden alýntý yapýlabilir.

© 1998 Cetin BAL - GSM:+90  05366063183 -Turkiye / Denizli 


Copyright (c) Cetinbal

Ana Sayfa / IndexUFO Galerisi  /  E-MailKuantum Fiziði

  Time Travel Technology /  Kuantum Teleportation /

  UFO Technology / Roket bilimi /

  Rölativite Dosyasý